Filtrer les conseils par catégorie :

Les normes électriques dans la salle de bains

Eau et électricité ne font pas bon ménage ! L’électricité dans la salle de bains doit donc répondre à des exigences très strictes.
Quelques règles à connaître : 

Les indices de protection des appareils électriques autorisés dans la salle de bain

En fonction de leur emplacement dans la salle de bains, les appareils sont autorisés si leur indice et classe de protection correspondent : 

  • dans le volume 1 : les appareils d’éclairage ou les interrupteurs alimentés en Très Basse Tension de Sécurité 12 V (T B T S 12 V), de marque NF et d’un indice IP X4 (c’est-à-dire protégés contre les projections d’eau)
  • dans le volume 2 : les appareils de Classe II, de marque NF, et d’un indice IP X4 au minimum
  • dans le volume 3 : les appareils de Classe I et boîtes de connexion, de marque NF et d’un indice IP 21 au minimum

Ainsi, le bandeau lumineux ou l’armoire de toilette de Classe II peut être placé(e) dans le volume 2 mais la prise de courant doit toujours être dans le volume 3.

 Norme de sécurité électrique (NF C 15 100) 

La norme de sécurité des appareils électriques autorisés dans la salle de bain

Conformément à la norme d’installation NF C 15 100, toutes les alimentations électriques arrivant dans la salle de bains doivent être protégées par un dispositif de protection différentiel et une ligne de terre.

Cette disposition s’applique obligatoirement aux constructions neuves, et est fortement conseillée pour la rénovation.

Le disjoncteur ou interrupteur différentiel de sensibilité 30 mA, pour être protégé, doit être installé hors des volumes de protection, également définis par la norme. Le disjoncteur doit toutefois être placé à un endroit facile d’accès afin de permettre les indispensables tests périodiques.

La norme définit aussi les caractéristiques obligatoires des appareils électriques selon leur emplacement dans la salle de bains.

RETOUR EN HAUT DE PAGE